3ème session ordinaire du Saint Synode

Communiqué Publié par le Secrétariat Général Du Saint Synode du Patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient
3ème session ordinaire du Saint Synode tenue sous la présidence du Patriarche Jean X d'Antioche du 1er au 4 juillet 2014

BALAMAND --- 4 juillet 2014 --- La 3ème session ordinaire du Saint Synode du Patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche et de tout l'Orient s'est tenue entre le 1 et le 4 juillet 2014 sous la présidence de Sa Béatitude le Patriarche Jean X. Participaient à cette session leurs Eminences : Spiridon (diocèse de Zahlé et dépendances), Georges (diocèse du Mont Liban et dépendances), Jean (diocèse de Latakieh et dépendances), Elie (diocèse de Beyrouth et dépendances), Elie (diocèse de Hama et dépendance), Elie (diocèse de Sidon, Tyr et dépendances), Antoine (diocèse du Mexique, Venezuela et dépendances), Sergios (diocèse du Chili), Damaskinos (diocèse du Brésil et dépendances), Saba (diocèse du Hauran et dépendances), Paul (diocèse de l'Australie et Nouvelle Zélande), Georges (diocèse de Homs et dépendances), Silouane (diocèse de Buenos Aires et de toute l'Argentine), Basilios (diocèse du Akkar et dépendances), Ephrem (diocèse de Tripoli, Koura et dépendances), Ignatios (diocèse de France, d'Europe Occidentale et Méridionale) et Isaac (diocèse d'Allemagne et de l'Europe Centrale).

Etaient également présents: leurs Excellences les Archevêques Niphon (Saykali) et Joseph (Zehlawi), et leurs excellences les évêques, Moise (El Khoury), Luc (El Khouri), Ghattas (Hazim), Alexandre (Mofarrej), Nicolas (Baalbaki), Ignatios (Semaan), Athanasios (Fahd), Dimitri (Cherbak), Elie (Thomé), Constantin (Kayal), Jean (Haykal), Romanos (Daoud), Jean (Abdallah), Nicolas (Ozone), ainsi que le Vicaire Patriarcal, l'évêque Ephrem (Maalouli), secrétaire général du Saint Synode ainsi que le secrétaire du Synode, l'Econome Père Georges Dimas. Etait présent également dans les prières et voeux des pères membres du saint synode, le métropolite Paul (Yazigi) d'Alep, captif depuis son enlèvement.

Les membres du synode ont accueilli avec une grande joie leurs Béatitudes les Patriarches d'Antioche , Mar Béchara Botros Raï (maronite), Ignace Ephrem II Karim (syriaque-orthodoxe), Grégorios III Laham (grec-catholique) et Ignace Youssef III Younan (syriaque-catholique) ainsi que les évêques qui les accompagnaient, qui ont pris part aux travaux de la session d'ouverture du Saint Synode du Patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche. Les prélats ont évoqué ensemble les moyens qui leur permettent de découvrir les profondeurs de leur unité en Christ et d'affermir le témoignage de la présence chrétienne dans l'espace antiochien à travers un esprit évangélique soumis aux nécessités du rapprochement humain fondé sur l'amour altruiste qui vise au bien-être des fils contraints de cet Orient et leur prospérité. Ils ont alors décidé la création d'une commission conjointe pour stimuler la concertation et la coopération entre les Églises antiochiennes et pour planifier une action commune qui sera présentée à toutes les Églises afin de procéder à sa réalisation dans l'ensemble de l'espace antiochien.

Les membres du synode ont passé en revue les recommandations formulées à l'attention du Saint Synode par le Congrès Général Antiochien qui s'est tenu à Balamand entre les 25 et 29 juin 2014. Ils ont rendu grâce au Seigneur pour le succès de ce Congrès qui a permis aux fidèles de s'adresser à leurs pères spirituels avec un esprit de filiation et a permis aux pères d'entendre ce que dit l'Esprit aux Églises dans une atmosphère d'amour, de charité, de convivialité et de franchise. Les pères membres du Synode ont salué la vigilance spirituelles de leurs fidèles en Christ et leur engagement quand à la prise en charge des affaires ecclésiales de leur Eglise mais aussi, leur application dans le travail dans le champ du Seigneur, avec un esprit participatif d'amour et de charité. Les membres du Synode ont décidé de former une commission synodale pour étudier ces recommandations afin de les soumettre par la suite au Saint Synode.

Les pères membres du synode ont été informés de la décision de retrait de Son Eminence le métropolite Constantin (Papa Stéphano), métropolite de Bagdad, Kuwait et de la presqu'île arabique et ses dépendances, de ses fonctions diocésaines à la tête de ce diocèse, et ont accepté sa démission. Ils l'ont remercié pour tous les efforts accomplis pendant son sacerdoce au service du diocèse qui lui a été confie, et ont prié le Seigneur de le consolider et de le fortifier pendant cette vieillesse bénie qui est la sienne. De même, Sa Béatitude a informé les pères membres du Synode des détails de la visite patriarcale qu'il a effectuée dans ce diocèse où il a été à la rencontre de nos fidèles dans le royaume de Bahreïn puis dans les Émirats Arabes Unis et a eu l'occasion d'être au fait de leurs besoins pastoraux et a pu se réunir avec les responsables de leurs paroisses qui ont montré toute disponibilité pour stimuler et fortifier la présence orthodoxe antiochienne dans ces contrées. Dans ce contexte, les pères membres du synode ont décidé de revoir la composition géographique du diocèse qui a été reconstitué ainsi:

1. Le diocèse de Bagdad, Kuwait, et dépendances qui recouvre l'Irak, le Kuwait, l'Arabie Saoudite et Oman,2. Le Vicariat Patriarcal du royaume de Bahreïn,3. Le Vicariat Patriarcal de l'Emirat du Qatar4. Le Vicariat Patriarcal des Émirats Arabes Unis.
De même, les pères membres du synode ont évoqué la visite irénique que Sa Béatitude a effectué à l'Eglise russe et ont entendu de la bouche du Patriarche un rapport sur les étapes saillantes de cette visite et ses différents aspects ecclésiaux et officiels.

Les membres du Synode ont également évoqué la situation du diocèse de New York et de l'Amérique du Nord dont le siège métropolitain est vacant depuis la dormition de feu Son Eminence le métropolite Philippe Saliba. Ils ont élu lors d'une session extraordinaire, son Excellence l'archevêque Joseph Zahlawi, comme métropolite titulaire du siège diocésain vacant. Ils ont alors salué les fidèles de ce diocèse et les ont félicité pour l'élection de leur nouveau pasteur. Ils ont formulé à l'attention de ce dernier les voeux d'un service béni devant l'autel divin.

Les membres du synode ont examiné l'importance du Saint et Grand Concile de l'Eglise orthodoxie dont la tenue est prévue en 2016. Ils ont confirmé l'importance du témoignage orthodoxe de l'unité dans le monde d'aujourd'hui en insistant sur la nécessité de lever tous les obstacles qui sont de nature à empêcher la marche de succès de ce concile.

En raison des efforts déployés par l'archevêque Niphon (Saykali), et en hommage à son rôle dans l'extension des liens et la consolidation de la présence antiochienne dans l'espace russe, le synode a décidé de l'honorer et de lui accorder la dignité honorifique de Métropolite de Chehba (Philippolis).

Les pères du synode se sont arrêtés devant les douleurs du peuple syrien et de ses peines. Ils ont pris connaissance de la visite de sa Béatitude à la ville de Maaloula et puis au diocèse de Homs lourdement affligés. Ils ont été informés du travail socio-caritatif pour soulager les populations affligées que mène l'Eglise en Syrie. Et devant l'ampleur de l'épreuve qui a frappé leur peuple et leur Eglise, et les drames et les dégâts qui ont atteint aussi bien l'humain que la pierre et qui n'ont épargnés ni les monastères ni les lieux de culte, les pères du Saint Synode ont demandé à leurs fidèles de rester attachés à leur terre et à ne pas la quitter. Ils leur ont demandé de s'y accrocher car la présence chrétienne dans la terre est une part en elle de la présence du Christ vainqueur de la mort. Ils les ont encouragé à demeurer en Dieu pendant l'épreuve et qu'ils ne désespèrent point car Dieu est avec nous comme une rosée au milieu des flammes, Il embaume les blessures et guéri les douleurs, qui sont nombreuses en ces temps difficiles.

Les pères du synode ont déploré aussi le silence total du monde quant au terrorisme qui porte atteinte au peuple syrien et à la dignité de la personne humaine dans ce pays, que ce soit au titre des enlèvements, des exactions diverses ou bien des déplacements forcées des populations. Ils ont appelé la communauté internationale et la conscience humaine vivante à cesser d'être les spectateurs de ces douleurs, les invitant à prendre l'initiative d'un travail sérieux pour faire cesser cette crise et permettre le retour des réfugiés, des enlevés, et à leur têtes les moniales et les prêtres, ainsi que les deux métropolites d'Alep, Jean (Ibrahim) et Paul (Yazigi) qui sont enlevés depuis plus de 14 mois, ce qui constitue en soi un précédent qui n'a pas son équivalent dans l'histoire de cet Orient, qui a ravagé les droits de l'homme et ceux des groupements, au milieu d'une indifférence mondiale et régionale.

Le Liban était également présent dans les échanges des pères membres du saint synode qui ont demandé à toutes les parties concernées, de se presser à remplir le vide constitutionnel survenu à la présidence de la République et ce, à travers l'élection d'un président qui évite au Liban les dangers qui le menacent au milieu des changements régionaux en cours au Proche Orient et qui ne seraient pas sans incidences sur le Liban. Ils ont de même appelé les responsables à dépasser leurs différends factionnels et à sortir des chemins étroits de la politique afin d'oeuvrer avec loyauté au développement de leur peuple et de sa prospérité. Ils ont confirmé la nécessité de combattre les actions criminelles et terroristes.

Les pères du synode ont également prié pour l'Irak qui vit une épreuve. Ils ont appelé le monde à s'intéresser aux douleurs de ce peuple qui endure les fléaux des guerres depuis plusieurs décennies. Ils ont appelé les hommes de bonne volonté à oeuvrer pour l'unité de ce pays et pour le développement de l'être humain qui y vit, et pour la préservation de la présence chrétienne en Irak.

Les pères du synode ont porté leur attention sur la Palestine qui résiste et dont les enfants ne cessent d'être amenés tous les jours à l'abatage, pendant que le monde a alourdi son coeur et ses oreilles et a fermé ses yeux pour ne pas voir par ses yeux, pour ne pas entendre par ses oreilles, et pour ne pas comprendre dans son coeur la tragédie de ce peuple qui se fait tuer, qu'on arrache de ses maisons, qui se fait déplacer de force et dont les choses sacrées se font souillées. Ils ont demandé au monde d'oeuvrer sérieusement et rapidement pour trouver une solution rapide et juste pour cette cause qui reste une blessure saignante de l'humanité.

Les pères du Saint Synode ont présenté leurs voeux aux frères musulmans à l'occasion du mois béni de jeûne de ramadan, en demandent au Seigneur qu'Il fasse descendre Sa paix sur eux et sur leur patrie afin qu'ils puisse vaincre ce mauvais temps présents. Ils ont confirmé de nouveau sur l'importance du renforcement du lien qui nous a tous uni, et ce pour faire face aux dangers qui nous guettent et pour reconstruire notre patrie avec son être humain et ses pierres, sur la base des valeurs qui nous proviennent de Dieu.

Les pères membres du saint synode ont exprimé finalement leur joie à propos du témoignage des fidèles dans l'ensemble de l'espace antiochien en particulier dans les diocèses d'Europe, d'Australie et des deux Amériques. Ils ont conclu en rappelant qu'ils ont été appelés à être le sel de la terre et le levain qui fait lever tout le pain. Cela se fait dans la mesure où ils s'intègrent dans leur patrie et pays et dans la mesure où ils y oeuvrent au service de la personne humaine quelque soit son appartenance religieuse, à travers une lecture de la politique qui dépasse le ponctuel et qui traduit la souveraineté du Seigneur sur la pensée et la vie.

Télécharger le communiqué.

07/07/2014, 11h46