JOB "eyyüb"

JOB (Eyyüb) 1 (6-21)
Le jour où les Fils de Dieu venaient se présenter devant Yahvé, le Satan aussi s'avançait parmi eux.
Yahvé dit alors au Satan : " D'où viens-tu ? " - " De parcourir la terre, répondit-il, et de m'y promener. "Et Yahvé reprit : " As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n'a point son pareil sur la terre : c'est un homme intègre et droit, qui craint Dieu et s'écarte du mal ! "
Et le Satan de répliquer à Yahvé : " Est-ce pour rien que Job craint Dieu ?
Ne l'as-tu pas entouré d'une haie, ainsi que sa maison et tout ce qu'il possède alentour ? Tu as béni toutes ses entreprises, ses troupeaux pullulent dans le pays.
Mais étends la main et touche à tout ce qu'il possède; je gage qu'il te maudira en face! "
" Soit! dit Yahvé au Satan, tout ce qu'il possède est en ton pouvoir. Évite seulement de porter la main sur lui. " Et le Satan sortit de devant Yahvé.
Le jour où les fils et les filles de Job étaient en train de manger et de boire chez leur frère aîné, un messager vint dire à Job : " Tes bœufs labouraient et les ânesses paissaient à côté d'eux quand les Sabéens ont fondu sur eux et les ont enlevés, après avoir passé les serviteurs au fil de l'épée. Moi seul, j'en ai réchappé et suis venu pour te l'annoncer. "

Il parlait encore quand un autre survint et dit : " Le feu de Dieu est tombé du ciel; il a brûlé les brebis et les pâtres jusqu'à les consumer. Moi seul, j'en ai réchappé et suis venu te l'annoncer. "
Il parlait encore quand un autre survint et dit : " Les Chaldéens, divisés en trois bandes, ont fait un raid contre les chameaux et ils les ont enlevés, après avoir passé les serviteurs au fil de l'épée. Moi seul, j'en ai réchappé et suis venu te l'annoncer. "
Il parlait encore quand un autre survint et dit : " Tes fils et tes filles étaient en train de manger et de boire dans la maison de leur frère aîné.

Et voilà qu'un vent violent a soufflé d'au-delà du désert. Il a ébranlé les quatre coins de la maison et elle est tombée sur les jeunes gens, qui ont péri. Moi seul, j'en ai réchappé et suis venu te l'annoncer. "

Alors Job se leva, déchira son vêtement et se rasa la tête. Puis, tombant sur le sol, il se prosterna et dit : " Nu, je suis sorti du sein maternel, nu, j'y retournerai. Yahvé a donné, Yahvé a repris : que le nom de Yahvé soit béni! "

17/06/2008, 08h12