Le Mal

Le mal existe-t-il?
Comment le mal est-il possible dans un univers gouverné par un être suprême à la fois bon et tout-puissant ?
Telle est le problème que se pose la théologie chrétienne, celui d'une conciliation de la réalité du mal avec l'existence d'un Dieu à la bonté infinie. Les thèses de Saint Augustin comme celles de Saint Thomas d'Aquin ont eu une influence durable sur la résolution apportée par le christianisme au problème du mal.
Alors que, dans l'Ancien Testament, le Livre de Job suggère au sujet de la souffrance imméritée du prophète que les voies de Dieu sont mystérieuses et inaccessibles à l'entendement humain, Saint Augustin et Saint Thomas réconcilient la croyance chrétienne en un Dieu bienveillant avec celle de l'omniprésence du mal.
Selon Augustin, le mal ne fut pas créé par Dieu. Le mal est privation ou absence de bien. Il est cependant possible qu'une chose créée, initialement bonne, perde progressivement sa bonté et que le mal fasse son apparition lorsque des créatures dotées du libre arbitre, notamment les anges et les esprits inférieurs comme les démons et êtres humains, se détournent de la bonté parfaite et choisissent un degré inférieur de la bonté. De plus, ce qui apparaît au premier abord comme mal peut s'apparenter au bien sous l'angle de l'éternité, car toute chose est bonne dans la perspective de l'éternité qui est celle de Dieu.

Est-ce simplement un mal métaphysique, cette angoisse de l'Homme face à son imperfection ?

Voici une discussion entres un professeur et ses élèves
Un professeur a défié ses étudiants avec cette question:
-Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe ?
Un étudiant a bravement répondu :
- oui, Il l'a fait!
Le professeur a dit :
- Dieu a tout créé ?
-Oui, monsieur, a répliqué l'étudiant.
Le professeur a répondu :
Si Dieu a tout créé, il a donc aussi créé le mal, puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais.
L'étudiant était resté silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait aux étudiants qu'il avait prouvé encore une fois que la foi était un mythe. Un autre étudiant a levé sa main et a dit :
- Puis-je vous poser une question professeur ?
-Bien sûr, a répondu le professeur.
L'étudiant a répliqué :
- Professeur, le froid existe-t-il?
- Quel genre de question est-ce, cela ? Bien sûr qu'il existe. Vous n'avez jamais eu froid ? a répliqué le professeur.
Le jeune homme a répondu :
- En fait monsieur, le froid n'existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons comme le froid, est en réalité l'absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l'énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l'énergie. Le zéro Absolu (-460°F) est l'absence totale de chaleur ; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le Froid n'existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n'avons aucune chaleur.
L'étudiant a continué :
- Professeur, l'obscurité existe-t-elle?
Le professeur a répondu :
- Bien sûr qu'elle existe !
L'étudiant a répondu :
- Vous avez encore tort Monsieur, l'obscurité n'existe pas non plus. L'obscurité est en réalité l'absence de lumière. Nous pouvons étudier la Lumière, mais pas l'obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d'onde de chaque couleur. Vous ne pouvez pas mesurer l'obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d'obscurité et l'illuminer. Comment pouvez-vous savoir l'espace qu'occupe l'obscurité ? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N'est-ce pas vrai ? L'obscurité est un terme utilisé par l'homme pour décrire ce qui arrive quand il n'y a pas de lumière.
Finalement, le jeune homme a demandé au professeur :
-Monsieur, le mal existe-t-il?
Maintenant incertain, le professeur a répondu :
- Bien sûr comme je l'ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C'est dans les exemples quotidiens de l'inhumanité de l'homme envers l'homme. C'est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d'autre que du mal!
L'étudiant a répondu :
- le Mal n'existe pas Monsieur, ou du moins il n'existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l'absence de Dieu en soi. Il est comme l'obscurité et le froid, un mot que l'homme a créé pour décrire l'absence de Dieu en soi. Dieu n'a pas créé le mal. Le Mal n'est pas comme la foi, ou l'amour qui existe tout comme la lumière et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l'homme n'a pas l'amour de Dieu dans son cœur. Il est comme le froid qui vient quand il n'y a aucune chaleur ou l'obscurité qui vient quand il n'y a aucune lumière.
Le professeur s'est assis.
Le nom du jeune homme ? Albert Einstein.

09/07/2008, 03h54