Saint Jean Baptiste

Saint Jean-Baptiste
(8-4 av. J.-C.- v. 27 apr. J.-C.), en qui tous les Évangiles reconnaissent le précurseur annonçant la venue de Jésus-Christ. Né en Judée, c'était le fils du prêtre Zacharie et d'Élisabeth, cousine de Marie (mère de Jésus). Comme celle de Jésus, la naissance de Jean est annoncée à Zacharie par l'archange Gabriel, qui lui dit que son fils à naître, Jean, sera rempli de l'Esprit Saint et aura la puissance d'Élie. Cependant le couple étant stérile, Zacharie douta des propos de l'archange qui le punit en le rendant muet et sourd. Ce n'est qu'à la naissance de l'enfant, après que Zacharie ait écrit sur une tablette « Jean est son nom » qu'il retrouve la parole et l'ouïe.
Natif de Nazareth, Jean se prépara à sa mission en se retirant pendant de nombreuses années dans le désert pour y mener une vie d'ascèse (caché dans le désert).

Vers l'âge de trente ans, il se rendit sur les bords du Jourdain pour y prêcher la pénitence et annoncer la venue imminente du Messie. Il baptisa les pénitents par immersion dans l'eau, symbole du baptême prochain par le Saint-Esprit.

Il réunit autour de lui de nombreux disciples, leur annonçant la venue du Messie : « Moi, je vous baptise avec de l'eau, pour vous amener à la repentance, mais vient celui plus fort que moi, et je ne suis pas digne de porter ses sandales. Lui vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu » (Matthieu III: 11).

Le baptême de Jésus marqua la fin de sa mission comme précurseur ainsi que celle de son ministère quelque temps après.

Jean provoqua la colère d'Hérode Antipas, gouverneur de Judée, à qui il reprocha son mariage avec Hérodiade, femme de son demi-frère Hérode. Il fut jeté en prison (voir Évangile selon saint Luc, III, 1-20). Séduit par la beauté et la sensualité de Salomé qui vient de danser pour lui, Hérode Antipas (son oncle et beau-père) promet à la jeune femme d'exaucer le vœu qu'elle formulera, quel qu'il soit. Sur les conseils de sa mère Hérodiade, Salomé demande la tête de Jean-Baptiste. Ainsi,  à la demande de Salomé, Jean Baptiste est décapité (voir Évangile selon saint Matthieu, XIV, 3-11).

Souvent les tableaux et les icônes représentent Jean-Baptiste vêtu d'une peau de bête, tenant souvent un bâton ou/et sa tête servie dans un plateau d'argent.
Sa naissance est fêtée (en Occident) le 24 juin et sa mort est célébrée le 29 août.

23/07/2008, 03h55