Répartition de la population en Turquie

La Turquie compterait, selon les sources, entre vingt-six et trente peuples différents.
Près de la moitié ont été chassés à la fin du XIX° siècle des territoires perdus de l'ancien Empire ottoman et sont venus s'installer en Anatolie, se mêlant aux populations autochtones, en particulier les Kurdes et les Arméniens.
Les Grecs musulmans (chassés de la Thrace occidentale en 1923) et les centaines de milliers de musulmans du Caucase : Circassiens, Tchétchènes, Lazes, Géorgiens sont venus grossir leurs rangs. Les seuls à descendre directement des tribus anatoliennes d'origine seraient les nomades Yürük, sur la côte méditerranéenne orientale.
Les Grecs chrétiens et les Arméniens ne sont plus très nombreux (autour de 70 000) et vivent surtout à Istanbul.
Les Juifs, chassés par l'Inquisition espagnole au XVI° siècle, ne seraient plus que 25 000 environ, installés principalement à Istanbul et Izmir.
Enfin, quelque 10 000 Arabes vivent dans le sud du pays, à proximité de la frontière syrienne.

03/04/2008, 19h35